Equipe première – L’invincibilité se poursuit !

C’était aujourd’hui jour de coupe et nos verts et noirs n’étaient pas décidés à laisser filer une victoire supplémentaire d’autant plus que l’équipe adverse de Néomaye-Roman était à leur portée. La victoire est là: 2 buts à 1 !!! Mais qu’elle fut longue à se dessiner !…

Comme à l’habitude, nos couleurs mirent beaucoup de temps à se mettre dans le bain. Fidèles à leur image nos joueurs débutèrent de façon très poussive la première mi-temps. Dominés par la qualité physique de leurs adversaires, ils avaient bien du mal à imposer leur technique. Le jeu long et puissant des rouges les mettait rapidement en difficulté et ce n’est que la chance ou le manque de réussite des joueurs adverses qui les sauva à plusieurs reprises. Pierrot, notre gardien et la défense montaient cependant bonne garde et rien de fâcheux ne se produisit pour nos couleurs. Bien au contraire aux alentours de la première demi-heure sur une contre attaque des nôtres amorcée rapidement, une passe dans l’intervalle de Germain trouvait Maxime qui filait au but et ajustait proprement le gardien de Ste Néomaye-Roman. Ouf ! On pouvait respirer un peu, mais pas pavoiser.car en fin de première mi-temps, nos adversaires se montraient encore dangereux.
La reprise laissait espérer du mieux pour nos troupes : une tête au-dessus de la barre et une reprise de Max dans les bras du gardien .Mais ce fut de courte durée. Les Rouges reprenaient leur pression physique et à nouveau, la Venise souffrait. Suite à un coup franc contre les verts et noirs sur le côté gauche tiré dans le paquet, Max reprenait magistralement de la tête et envoyait le ballon dans ses propres filets !… 1 / 1 .Nos espoirs auraient bien pu s’envoler à ce moment là et anéantir nos chances de succès. Pourtant à partir de cet instant notre jeu s’améliora quelque peu . Il devint plus juste et permit de faire mieux circuler le ballon .
Nos adversaires surpris lâchèrent un peu leur emprise, ce dont profita à 20 minutes de la fin du match Camille pour donner une passe lobée à Germain qui profita d’une erreur du gardien pour marquer un second but. A 2/ 1, la victoire n’était cependant pas acquise et nos adversaires la contestèrent jusqu’au bout avec moins d’efficacité toutefois qu’en début de match. Le score en resta là au coup de sifflet final et notre camp put savourer une victoire
durement acquise.
Notre jeu collectif a du mal à s’exprimer face à de telles équipes au mordant plus saignant que le nôtre.

Allez la Venise !… Un peu de courage, le bout du tunnel n’est pas loin …
DD (André Réault – vice-Président)

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.