L’oeil de Dd – D5, la victoire est en eux !

La victoire ne pouvait évidemment pas échapper à cette équipe 2 de la Venise où l’esprit de famille n’est pas un vain mot. D’abord, le 12e homme présent sur la touche constitué par les handicapés (Arthur et Valentin), poussait nos couleurs vers le but adverse. Et puis… le no 14 !… Une victoire finale 5 buts à 1 à Arçais.

Le match débute avec le festival Simon-Julien-Théo-Thibault qui aurait pu conclure le premier quart d’heure par un lot plus conséquent de goals : 5:centre tir de Julien, reprise de Simon. : premier but ; Puis Simon : poteau ; Simon encore juste à côté ; Julien à son tour juste au-dessus ; tir de Simon reprise de Théo, corner et reprise de Thibault au-dessus ; Frappe de Théo, repoussée par le gardien…Il fallut attendre aux environs de la demi-heure pour que Romain, slalomant dans la défense obtienne un coup franc qu’il se charge lui-même d’éxécuter : Barre, dos du gardien et enfin un deuxième but !. Sous l’impulsion d’un Romain Rayonnant et d’un Fred impérial, nos petits gars repartent à l’assaut des buts adverses. La balle circule d’un côté et de l’autre autour du pivot central Romain Et,  c’est Simon décidément en pleine possession de ses moyens qui ajoute un troisième but suite à un corner. Romain des 20 m plonge un boulet sous la barre. L’arbitre signale un hors-jeu… Dommage ! La mi-temps intervient sur le score de 3/0 pour la Venise très confiante et sûr de son football.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

La reprise débute sous les mêmes envies de faire tourner le ballon. Le terrain est bien quadrillé la Venise domine, et le jeu est plaisant, fait de passes courtes et de changement d’ailes mais qui n’aboutit à rien peut-être par excès de confiance. Nos adversaires sont sous l’étouffoir et ne franchissent que très peu le milieu de terrain. Mais comme tout ce qui est improductif pour les uns, profite immanquablement aux autres à un moment donné, Arçais suite à une rare incursion dans le camp de la Venise obtient un corner transformé en but par les vert-clairs. Arçais qui ne  baissait pas les bras obtenait un but mérité. La Venise blessée repartait de plus belle à l’attaque. Mike, entré en deuxième mi-temps et auteur de plusieurs actions incisives, s’infiltrait dans la défense d’Arçais et obtenait un pénalty que transformait magistralement Fred.

C’est à ce moment que le coach fit entrer son no 14 ! Défenseur offensif, au four et au moulin, devant et derrière, joignant le geste à la parole, guidant ses troupes vers l’avant soutenant ses défenseurs en péril. Un vrai coach, appliquant ses consignes sur le terrain même ! Vous l’avez reconnu, ce No 14, c’est notre fameux coach David. Et qui plus est, pour montrer le véritable esprit de famille qu’il veut inculquer à ses joueurs, suite à une incursion dans le milieu adverse il trouve une ouverture lumineuse… Devinez pour qui… Son fils Théo bien sûr ! Si ça c’est pas l’esprit de famille !… Trêve de plaisanteries, revenons à notre match. Celui-ci se termine comme il a commencé, sur une action  Julien-Simon, mais cette fois c’est Simon qui sera le passeur et Julien le buteur, juste retour des choses et bon esprit de camaraderie.

Un match intéressant où on a vu beaucoup de ballon, de bonnes choses, mais attention à ne pas se la faire trop cool, il y aura des matchs plus difficiles

Un petit regret pour quelques supporters : Le fait pour Mike de ne pas avoir eu plus de temps de jeu, car ce qu’il a montré incite à lui faire plus confiance.

Et en avant la Venise !.

DD

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.