D3 – Beauvoir Venise 1/8. Bravo ! Reste à conclure en beauté dimanche prochain.

Ils ont assuré et ils l’ont bien fait ! Le score de 8/1, largement en faveur de la Venise Verte reflète l’intention de mener à bien une saison où tous les espoirs sont encore permis. Il nous faudra attendre le dernier match, mais on ne doute pas que cette équipe fanion retrouve le niveau qu’elle n’aurait jamais dû perdre : celui de D2 voire plus.

Ce diaporama nécessite JavaScript.

Pourtant, tout n’a pas été aussi facile que le score pourrait le laisser supposer. Beauvoir n’avait aucune envie de se laisser faire. Et si la VV ouvrit le score dès la 3e minute sur une contre attaque rapide menée sur l’aile gauche par Mathieu dont le centre était repris victorieusement par Etienne, les premières escarmouches menaient chaque équipe vers les buts adverses. A la 5e, Beauvoir obtenait un coup franc aux 20 m que Dom dégageait des deux poings, puis c’était aux verts de s’essayer au même exercice qui ne donnait rien. Mathieu, sur l’aile gauche, cherchait le centre, dévié par un adversaire, et un corner des rouges se terminait par une envolée au-dessus de la barre. A la Venise, Marius était à la manœuvre et Martin à la récupération. Mais, passé le premier quart d’heure, la chaleur plombait un peu le match dont le rythme s’enfonçait dans une morosité tristounette et qui plus est de la part de nos troupes dans une certaine facilité qui faisait dire au coach Stéphane «  Eh les gars faut rien lâcher ! ». Stimulés par ces paroles et retrouvant le second souffle, nos couleurs repartaient à l’assaut des buts adverses et sur un débordement de Jo sur la gauche, c’était Max qui reprenait de façon magistrale son centre pour porter le score à 2/0. Deux occasions ponctuaient cette fin de première mi-temps. D’abord une combinaison Max Mathieu, jonathan bien près d’aggraver la marque, puis ce coup franc de Marius détourné par le gardien. On rentrait aux vestiaires avec un bon capital et une grande confiance.

Dès la reprise, Max faisait parler la poudre avec un tir qui passait au-dessus. La Venise dominait mais les passes, sur ce terrain sec, se montraient imprécises, du moins la dernière et les spectateurs étaient impatients de voir des buts qu’ils sentaient venir sans ces maladresses. Ce fut Jérémy qui débloqua la situation sur un coup franc aux 20m. Max essuyait le ballon de la pointe des ses cheveux posé là par Jérem. Le ballon ricochait et passait au-dessus du gardien pour s’enfoncer dans les filets sous la barre. A 3/0 , la cause semblait être entendue. Mais c’était compter sans la ténacité des Rouges qui répliquaient dans les cinq minutes suivantes sur une contre attaque rapide à l’attaquant de Beauvoir jérémy Hut de fusiller notre gardien Domi . Rien de plus méchant qu’un animal blessé ! Notre VV repartait à l’assaut des buts de Beauvoir. Les défenseurs Alexandre, Jérémy Clément, Bertrand Séverin montaient d’un cran et permettaient à notre attaque d’assiéger les cages rouges. Les buts s’accumulèrent alors les uns après les autres. Mathieu de la gauche centrait pour jo dont la reprise fit mouche. Puis une échappée d’Etienne au cœur de la défense déchira cette dernière. Même Alexandre, défenseur émérite se fendit de son but, presque estomaqué ! Enfin Max essuya les toiles d’araignée de la lucarne et Mathieu termina d’un joli contre pied face au gardien.

Voilà pour la petite histoire. La grande ne demande qu’à suivre. Il ne reste qu’à l’écrire ce prochain week-end pour que notre grenouille retrouve son coassement de travail accompli !

Allez la Venise. En avant !

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.