Séniors – les CR du WE

Un match nul 3 partout pour la D2 contre Mauzé et une courte victoire de la D5 2 buts à 1 contre St Hilaire. L’oeil de Dd à suivre…

D2 – Une deuxième mi-temps de folie !

Mauzé se présentait avec une équipe au jeu fin et subtil, à la belle touche de balle, alors que la jeunesse de la Venise y allait avec toute sa fougue, ses envies, sa volonté, mais aussi avec beaucoup de fébrilité. Mauzé assurait une maîtrise de vieux briscards et profitait de la naïveté de nos troupes. C’est ainsi que dans le premier quart d’heure nos petits verts encaissaient deux buts sur deux erreurs. Mauzé n’en demandait pas autant et assurait ce score jusqu’à la mi-temps. Cependant on sentait un certain révéil de nos verts Vénitiens dans le dernier quart d’heure. Les joueurs gardaient plus la balle et s’approchaient de plus en plus des buts adverses. Le jeu vert était mieux coordonné et s’imposait dans la moitié de terrain de Mauzé. Tout n’était peut-être pas perdu. Du moins on l’espérait.

A la reprise les intentions entrevues en fin de 1ère mi-temps semblaient se poursuivre. Il suffisait d’un petit but pour relancer la mécanique comme on dit. Mais contrairement à toute attente c’est Mauzé qui le marqua ! A 0/3, On aurait pu penser que les joueurs allaient baisser les bras et sur la touche on avait déjà enterré le match. Cependant, les joueurs de la Venise ont montré combien leur mental et leur physique étaient forts. Ils poussèrent de toutes leurs forces vers l’avant. Mauzé se désunit. Leur jeu devint plus heurté, moins souple, plus agressif, ce qui valut à l’un de ses joueurs un deuxième jaune synonyme d’expulsion. C’en était fini du jeu limpide de Mauzé. La Venise prenait définitivement les choses en main, et ce que l’on croyait impossible ne le fut pas pour la Venise. La dernière demi-heure fut de folie. C’est d’abord Mathieu qui suite à une montée de Romain contrôle et reprend du droit. 1/3. Puis c’est autour du petit feu follet Valentin, après un tir au-dessus qui presse le gardien et s’y met à deux fois pour le battre. Joie de Valentin et de ses coéquipiers qui ne doutaient plus à ce moment- là d’égaliser. C’est JO qui s’en chargea. Après qu’Etienne ait tiré sur le poteau, reprenant un coup franc, jo opportuniste envoyait pour la troisième fois le ballon au fond des filets devant des spectateurs Mauzéens médusés, assommés et qui souffrirent jusqu’à la fin tant la pression de la Venise se faisait sentir. Le score en resta là cependant. Ce qui après tout était équitable tant Mauzé avait assuré la domination en début de match.

Une remontée de 3 buts, trois tirs sur poteaux et barre auraient mérité trois points… On a vu une équipe de la Venise passer de la fébrilité au combat et c’est de bonne augure pour la suite. Malgré les deux erreurs, notre défense sous l’autorité de Vincent s’est bien comportée. Nos demis sous l’impulsion de Marius et Charles ont bien repris le dessus sur le match. La vitesse de Mathieu La puissance de Max, la détermination d’Etienne, l’opportunisme de jo et l’apparition de petits feux follets tels que Valentin devraient nous assurer de bons lendemains.

D5 – Juste ce qu’il faut pour calmer la faim, mais pas de quoi en faire un plat !

De l’avis des spectateurs présents sur la touche, ce match contre Saint-Hilaire ne restera dans les tablettes que par la courte victoire 2/1 de nos couleurs et les trois points engrangés. « Mou, mou mou… Voilà les mots qu’on se répétait sur la touche. Et pourtant, les possibilités, il y en avait ! De la technique, du collectif, tout pour bien faire, mais à l’arrivée, le manque de précision, la mollesse des tirs, et qui plus est, la barre trop basse…, on n’en était qu’à se lamenter de ne pas voir un ballon au fond des filets. A se mettre sous la dent en cette première mi-temps, une tête de Julien sur la barre sur centre de Simon, une percée de Dylan et une action perso de Julien qui ne donnent rien. Fâcheuse habitude pour notre D5 de rencontrer la barre, les poteaux ou le gardien avant les filets !… Ainsi, cahin-caha, on s’achemine vers la pause sur un score nul, Saint-Hilaire ne cédant rien, qui plus est toujours menaçant. Avis de la touche : « Celui qui marquera le premier aura gagné ». C’est avec ce sentiment que les joueurs regagnent l’ombre des arbres pour recevoir les conseils des coachs et que les spectateurs rejoignent la buvette pour se débarrasser de la poussière d’un fond de gorge obstrué.

Après un début de 2e mi-temps copié-collé de la première, l’espoir vient de Simon qui faisant preuve d’une agressivité positive pousse le défenseur à la faute et récupère le ballon qu’il emmène jusqu’au gardien qu’il trompe au grand soulagement de tous. A 1/0 la cause semble être entendue. D’autant plus que la rentrée d’Arthur qui attendait ce moment-là, avec impatience, booste l’attaque. Il tire à deux reprises sur le gardien qui repousse avec beaucoup de chance et de maîtrise. Et c’est au moment où on s’y attendait le moins que l’égalisation méritée de st Hilaire arriva. Sur un corner anodin, un attaquant adverse envoie le ballon au fond de nos filets. Consternation dans le camp de la Venise, qui repart néanmoins à l’assaut des buts adverses . Mais, les tentatives de Simon, Dylan, Vivien ne donnent rien. On commence à désespérer quand à la fin du match, Arthur y va de toute sa puissance et sa volonté et suite à une action perso troue la défense et la gardien. Cette fois, on tient le résultat et on se met à respirer.

Peut-être faudrait-il d’abord marquer des buts, puis jouer à la baballe qu’une fois le score acquis… Et pour cela travailler la précision et les tirs. Ce n’est qu’un avis perso…

En tout cas les commentaires de la touche ( même ceux des adversaires) sont excellents à propos du jeu de la Venise. Manque ce petit rien qui fait le plus.

Allez la D5 et en avant la Venise !

Dd

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.