02/11 – L’oeil de Dd

Il est toujours là ! L’oeil de lynx ! Retrouvez les CR des match séniors du WE plein d’évènements, de rebondissements, pas toujours pour le meilleur d’ailleurs. Au bilan, une nouvelle victoire de notre D5 face à l’AS Portugais 4 buts et demi à 0 (Bébert vous expliquera), et un match nul très frustrant de notre D2 2 buts partout après avoir mené 2 à 0 et avoir manqué quelques balles de 3 à 0. Rageant mais la petite série de défaites est enrayée !

Une journée bonne figue mi-raisin

Une D5, Qui caracole en tête de sa poule et qui nous offre toujours 10 mn-un quart d’heure de feu pour chaque match et qui ensuite déroule. Il faut s’y faire… Et une D2 qui a stoppé la spirale de la défaite en obtenant le match nul 2/2 à domicile, c’est encourageant.

Les débats de la D5 étaient dirigés par le local bénévole Jacques, dit Camille, aussi à l’aise en tant qu’arbitre qu’il l’est sur le plan de la cuisine. Toujours bien placé, ferme, explicatif, souple, L’égal d’un arbitre officiel ! Plein de bon sens : On l’a entendu «  Allez les gars aidez votre copain à sortir, soyez sympa » alors que ce dernier «était blessé à la cheville et avait du mal à se tenir debout. Bref, pour tout dire un bon arbitrage. Et cela aussi il faut le saluer. Les arbitres bénévoles sont devenus rares. Revenons au match.

Nos troupes débutent le match avec l’envie de porter tout de suite le danger dans le camp du club portugais avec ce tir de Jérémy M qui trouve le gardien. Puis ce sont 20 bonnes minutes qui malgré quelques bons mouvements ne se concrétisent pas, par manque de précision, mauvais contrôles, dernières passes approximatives. Petit à petit, on sent cependant que le jeu se règle mieux à la Venise et que les adversaires qui faisaient jusqu’alors bonne figure lâchent pied. Deux frappent d’Aurel le majeur, l’une cadrée, l’autre non sonnent l’arrivée du fameux quart d’heure ! La pression se fait sentir sur le but de nos amis portugais : Vers la 20 éme, un centre de Simon, repris par Jérémy trop court, puis un tir de Simon trop croisé et finalement, une chevauchée plein champ de 50 m de Romain, lancé par Quentin, qui drible le gardien et offre le premier but à son équipe. Dans les instants qui suivent et après une tête de Bertrand au-dessus, Thibault qui semblent retrouver toutes ses jambes ajuste un impeccable centre tir qui va se ficher dans la lucarne droite du gardien. 2/0 La Venise est lancée… Un troisième but viendra conclure le quart d’heure. 3/0 à la pause

La reprise est plutôt molle du côté de la Venise. Qui reprend son train-train habituel. On se fait plaisir, d’autant plus que les adversaires ont baissé de rythme. De belles actions collectives sont conduites mais qui n’aboutissent pas. Et puis vers l’heure de jeu, c’est une belle passe décisive … de la barre transversale qui donnera l’occasion à Aurel J. d’ajouter un quatrième but suite à un coup franc bien tiré par Valentin. 4/0. La cause est entendue. La Venise déroule, mais les adversaires se montrent dangereux en plusieurs occasions, ce qui donne à notre jeune gardien Clément, déjà plein d’autorité de montrer tous ses talents. Arrive le dernier quart d’heure et la rentrée de notre joueur-internet David, qui piaffait d’impatience sur le bord de touche et qui malgré le poids de l’âge montre qu’il a de beaux restes. Tour à tour, à l’organisation, la distribution, la relance… il s’est même exercé à la reprise que tout un chacun voyait au fond des filets, mais malheureusement trop croisée. Le score en restera là. Match agréable. Très bon match des deux Aurel et retour en forme de Thibault.

La D2 en convalescence, après un match nul 2/2

Poule difficile. De très bonnes équipes. Buslaurs, qui nous devance au classement en est une. Une victoire relancerait nos verts, jaunes pour l’occasion, une défaite nous relèguerait vers les profondeurs du classement. C’est donc avec beaucoup d’envie qu’il faut prendre ce match. Et c’est le cas. Dès l’entame de jeu nos couleurs se portent en avant et vont créer le danger dans le camp adverse. « Ils sont bien rentrés dans le match » dira le président Thierry. En effet dans les toutes premières minutes, un cafouillage devant les buts de Buslaurs suivi d’un corner qui ne donnera rien donne le ton des 20 premières minutes tout à l’avantage de nos couleurs. Charles se retrouve à deux doigts d’ouvrir le score à deux reprises, puis c’est Max qui en fait voir de toutes les couleurs à son défenseur suite à de belles actions collectives menées par les milieux. Mais tout cela reste stérile, d’autant plus que Buslaur montre le bout de son nez et mène quelques incursions bien conduites dans notre camp, ne serait-ce que ce tir trop croisé qui aurait bien pu ouvrir le score. Heureusement, ce sont nos jaunes qui vont l’ouvrir suite à une belle action collective qui trouve jo à sa conclusion. 1/0. Ce but donne des ailes à notre Venise qui se crée beaucoup d’occasions qui auraient pu tuer le match avant l’l’heure : Un centre d’Alex, un débordement de Jo, un coup franc de Marius, une tête de Romain suite à un corner, une échappée de Max, un centre de Charles, Jo seul devant le gardien, autant d’occases qui auraient pu valoir un but. Il a fallu que Jo se convertisse en bon passeur pour que Max enfin donne un deuxième point très attendu, juste avant la mi-temps. Commentaire du coach : « Bon match pour l’instant, mais ce n’est pas fini »

Et il avait vu juste. A la reprise, la Venise se procure encore quelques occasions qui n’aboutissent pas. Buslaur réplique par contres rapidement menés. Et pour l’une des premières incursions dans notre camp, suite à une nouvelle occase, Buslaur réduit la marque à 2/1 vers l’heure de jeu. Douche froide. Chacun sait à cet instant que Buslaurs peut égaliser à tout moment. Jusqu’à la 70 éme la Venise pousse et se crée encore des occasions. Un centre de Mathieu sur lequel Charles peut marquer, une frappe de Marius sur la barre, un tir de Romain Hors cadre suivi d’un contre adverse sur lequel arrive l’égalisation.2/2 Le coup de barre. Maintenant, il faut tenir. Chacun sait qu’après un temps fort où on ne marque pas et à la suite duquel l’adversaire égalise est très mauvais pour le moral. Cependant, la fatigue se faisant sentir de chaque côté, les actions se terminent mal des deux côtés. Les actions se portent d’’un camp à l’autre rapidement. On frissonne à chaque montée, on craint à chaque repli. Les gardiens sont très présents. La victoire peut se jouer à chaque attaque. On en restera pourtant là sur un score de parité qui satisfait les deux équipes avec un petit pincement d’amertume pour les nôtres qui jouaient à domicile.

Match de qualité entre deux bonnes équipes, parfois rugueux, mais que l’arbitre a bien su maîtriser.

Allez les garçons. En avant, on est sur la bonne voie. On continue. Ce que vous avez montré vaut mieux que le résultat.

Dd

 

 

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.