8/11 – L’oeil de Dd – Les dernières minutes fatales à nos couleurs…

Nos deux équipes se devaient de se donner à fond pour accéder à une marche au classement plus conforme à leurs capacités footballistiques. Depuis bien longtemps, les équipes n’avaient pas été au complet suite à la Kyrielle de blessés et indisponibles. Ce week-end D2 et D4 se présentaient au complet.

La présence du président David et de ses encouragements, d’un public venu nombreux supporter nos joueurs ajoutaient aux espérances de voir un résultat positif pour nos deux divisions. Las, les dernières minutes laissèrent public et joueurs sur une note de déception. Les deux matchs contre Mougon pour la D4 et Ardin, le leader, pour la D2 ont suivi à peu près le même scénario. Un premier quart d’heure dominateur pour chacune de nos équipes avec des occases qui ne vont pas au fond  par manque de réussite et maladresse. Bilan: une défaite 2 buts à 1 de notre réserve sur un pénalty à la 88eme minute et un match nul 1 partout pour notre équipe première qui se fait rejoindre à la 85eme… Un bilan comptable frustrant mais de belles promesses pour la suite dans le jeu et dans l’esprit !

Du côté D4, Simon qui se heurte au gardien dans son duel avec ce dernier, un centre trop court dont la reprise est arrêtée in extremis par le gardien ou encore cette tête sur corner qui passe au-dessus.

Du côté D2, une domination qui bouscule Ardin avec quatre occases de suite qui n’aboutissent pas : Un coup franc et un corner qui voient la reprise de la tête de peu au-dessus, un face à face Max gardien dégagé par ce dernier et corner à suivre, tête au-dessus, un centre de Marius trop court pour la reprise.

Autant d’actions qui avec la réussite auraient pu se terminer par un avantage d’un but, voire deux pour nos couleurs. Au lieu de cela, deux équipes adverses qui prennent confiance et sortent la tête hors de l’eau.

C’est d’abord une première alerte des jaunes de Mougon( D4) sur un coup franc qui passe au-dessus, puis une infiltration dans l’espace d’un attaquant de Mougon qui gagne son duel avec Clément. 0/1 Conclusion d’un adversaire plus réaliste, plus confiant et qui s’installe petit à petit dans notre camp avec des verts qui reculent et laissent la part belle aux milieux et attaquants de Mougon plus rapides et qui n’aggravent le score que par maladresse. On se prend à douter du côté vert. Le jeu s’équilibre toutefois. Les occasions se multiplient de chaque côté avant la mi-temps mais la maladresse des uns et des autres laisseront le résultat tel quel.

Même chose avec l’équipe 1. Ardin, tout surpris de voir la VV à ce niveau laisse passer l’orage puis fait parler sa puissance et sa technique pour accentuer progressivement sa domination et mener des attaques qui font trembler notre défense et font frissonner nos spectateurs. La VV dont la technique n’a rien à envier au premier du groupe contient les assauts d’Ardin et maintient l’équilibre dans le jeu, malgré un déficit de poids et inquiète à plusieurs reprises la défense rose : Charles qui tire sur le gardien, corner et reprise au-dessus ; coup franc et reprise de la tête au-dessus ; un tir des 25 m d’un défenseur légèrement au-dessus. Ardin prend cependant les choses en main, devant notre défense qui recule de plus en plus. Frisson avant la mi-temps avec ce tir d’Ardin sur le poteau.

La reprise se déroule de la même façon pour nos deux équipes.

Après les consignes plus offensives de David pour la D4 avec une montée éventuelle de Jérem si on arrive à maîtriser le ballon, les verts repartent avec envie de combler leur retard rapidement. C’est donc une poussée verte en cet automne, une sorte d’été indien auquel nous assistons de la part de la D4. Les occasions se multiplient : un tir non cadré, une occase mais hors jeu une contre attaque de Jérem et enfin un cafouillage devant la cage adverse qui aboutit sur la tête de Bertrand déviée par un défenseur dans ses buts. Egalisation 1/1. On semble tenir le bon bout. La VV accentue sa pression et on s’attend à un deuxième but : tir de Simon, tir de Fabien, Bertrand seul devant le gardien, Vincent sur corner. Autant d’occasions vendangées. Et comme on dit : Quand on ne marque pas , ce sont les autres qui marquent…

Même été indien en D2. Un premier quart d’heure de reprise excellent : une percée de Charles sur 20 m, des corners, une main sur dégagement qui donne un coup France. La patte magique de Marius et le ballon qui va se ficher dans la lucarne droite du gardien. 1/0. Les minutes qui suivent font dire ces vers au président « Super les verts ». Max est à deux doigts de scorer mais se heurte au gardien. Cependant la puissance des roses va peser sur les verts qui vont accumuler les coups francs sur le flanc droit. Les Roses accentuent petit à petit leur pression jusqu’au dénouement final.

Et On en arrive à ces dernières minutes fatales d’un côté et de l’autre.

Clément de D4 se multiplie dans sa cage devant les attaques de plus en plus menaçantes des adversaires, jusqu’à ces dernières minutes où un malentendu entre notre défenseur et notre gardien Clément qui sur une passe à contre pied surprend ce dernier mais pas l’attaquant adverse qui se saisit du ballon. Il ne reste plus qu’ à notre gardien de concéder le pénalty qui donne la victoire à Mougon ½. Bien des regrets pour notre D4 qui pourtant avait retrouvé une âme conquérante après les déboires de ces dernières semaines. Ne doutons pas qu’au vu de ce match, ils vont réagir et nous faire voir de quelle trempe est faite notre D4 !

Une fin de match à peu près similaire pour la D2. Passées les 20 premières minutes de la 2e mi-temps, Ardin remet la pression sur nos verts et accumulent coup franc sur coup franc. Les quatre premiers ne donneront rien. Mais le cinquième fera basculer le match. C’est en effet sur ce dernier que la VV concèdera son but égalisateur, ruinant les espoirs de se dégager de la zone rouge et d’accomplir une perf face au leader. 1/1 le score en restera là qui somme toute est mérité pour les deux équipes. Un match nul c’est mieux qu’une défaite, mais la qualité de la prestation de nos troupes a montré qu’on pouvait prétendre à mieux. Qu’on se le dise !…

Allez les gars, Allez la Venise En avant !… On peut faire mieux. On doit faire mieux !

Dd

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.