29/11 – L’oeil de Dd remonté

Après les deux match nuls obtenus ce WE, nos séniors restent pour l’instant collés en bas de tableau… Une nouvelle dynamique est à créer que notre Dd national appelle de tous ses voeux…

Secouons-nous les puces Sacrebleu ! A l’instar de Charles’action seul éclair dans des matchs ternes.

Que manque-t-il donc à nos joueurs pour transformer un match nul en victoire ? D’aucuns diront la condition physique, le manque d’assiduité aux entraînements, des indisponibilités, le manque de sérieux d’un tel ou encore un trop plein de fête du samedi soir…

Mais tout ça, si ça peut influer sur un match n’est peut-être pas la cause véritable. Peut-être faut-il chercher ailleurs. Quand on sait qu’un résultat dépend souvent du mental, de l’envie, de la motivation de chacun pour le plaisir de tous, d’une course pour rien qui va ouvrir un espace pour l’autre, d’une plus grande communion entre joueurs et public…Bref, tout ce qui fait l’environnemental d’un match, peut-être faut-il mettre l’accent là-dessus. Pour exemple, la formidable chevauchée de Charles dans le dernier quart d’heure parti de la médiane, pour déborder sur l’aile gauche, longer la ligne de sortie de but après avoir dribblé plusieurs adversaires et enfin offrir un ballon, sur un plateau avec un centre en retrait parfait pour Lony qui n’a plus qu’à mettre son plat de pied pour expédier le ballon dans les filets.

On se dit qu’une telle détermination répétée à l’envie durant tout un match par 14 joueurs changerait le cours des choses. Cependant à part Bertrand qui s’est battu comme un lion et les gardiens qui sauvent de la catastrophe bien souvent, on a vu ce dimanche que des fantômes !… Où est passé le football collectif, passes courtes, plaisant de la Venise ? Où sont nos demis ? Lâchez la balle les gars ! Pas de dribbles de trop ! Et surtout montrez nous votre envie. Mieux vaut perdre un match (Et peut-on le perdre d’ailleurs ?) quand tout le monde s’est donné à fond, que faire un match nul insipide… Pas de gamberge ! On joue un point c’est tout. On va vers l’avant avec, dans la tête, l’image du ballon au fond de la cage adverse. Un mental de fer tendu vers la victoire et des mecs qui sortent la tête haute et qu’on a plaisir à féliciter !

Je me suis peut-être laissé emporter par la verve de l’écriture et ce que vous lisez n’est certainement qu’un coin de lorgnette, mais c’en est un ! Alors essayons …

Allez la Venise en avant.

Quant aux deux matchs, il n’y a pas grand-chose à se mettre sous la dent sinon que nos adversaires du jour aussi bien FRR St Sym que Val se sont sortis les trippes pour obtenir ces deux nuls 2/2 D4 et 1/1 D2 qui nous laissent à des places de bas de classement peu enviables. On attend beaucoup mieux et pas de semblant d’excuses. Comme disait ma petite fille de cinq ans sur son vélo dans la côte de Bel air : « Si je veux, je peux ». Et elle est arrivée au sommet.

Dd

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.