17/01 – L’oeil de Dd – Séniors, Coupe des Deux-Sèvres

Coupe des Deux-Sèvres : Exireuil (D3) Venise verte (D2) 3/1

Une défaite en coupe des Deux-Sèvres pour notre équipe première qui se fait surprendre par Exireuil jouant en contre et très regroupée sur son but… Décevant mais de quoi maintenant se consacrer pleinement à notre fin de championnat.

Les vainqueurs de la coupe Saboureau 2015 ont mené, sur leur terrain, la vie dure à la VV. Menés 2/1( but de Bertrand) à la pause, les verts auraient pu égaliser juste avant la mi-temps sur un centre de Lony repris par Fabien après une action menée par Romain sur l’aile droite. Mais le ballon passe de peu à côté de la cage. La chance n’était pas au rendez-vous, car le match était équilibré. A la reprise, la VV aurait pu sur plusieurs actions égaliser : Un centre de Marius et une reprise manquée de Lony, un centre de Maxime et une tête de Jo de peu à côté, Charles qui bute sur un défenseur, un coup franc repris de la tête juste au-dessus, Une belle échappée de Jo mais un bel arrêt du gardien, et enfin, un coup franc de Marius repris de la tête par Max et le ballon repoussé par la transversale. Dans cette première demi-heure de la seconde mi-temps, il y avait les moyens de revenir et après qui sait… Malheureusement pour nos troupes, Exireuil tenait à sa victoire et s’arcboutait sur une défense qui en voulait et qui renvoyait tout vers des attaquants rapides et dangereux chaque fois qu’ils passaient la ligne médiane. Le moral s’envolait progressivement chez nos verts et les adversaires reprenaient la direction du match pour ajouter en fin de partie un troisième but qui fauchait toutes nos espérances. Quelle….. ! dira cette « supportrice » Et c’est bien vrai que la chance n’a pas voulu sourire à nos joueurs.

Une réelle amélioration dans les combats aériens sur dégagement des gardiens. Beaucoup de ballons touchés par nos couleurs mais pas suffisamment exploités en seconde touche. Par contre, un jeu trop concentré au milieu et pas assez développé sur les ailes. Donc des passes courtes facilement interceptées par l’adversaire. Un ailier sur son aile, même sans ballon, c’est un passage plus facile entre les lignes, l’espace étant forcément plus ouvert, avec le défenseur évidemment excentré (cqfd) .

ALLEZ LA VENISE EN AVANT !!!

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.