06/11 – L’œil de Dd

sans-titre-1Un match nul 1 but partout pour notre équipe Première et une défaite 3 buts à 1 pour notre Réserve.

 Bien sûr, on aurait pu mieux faire et on pourra invoquer toutes sortes de raison, maladresses, malchance, pour expliquer. N’empêche qu’on ressort déçu de ce week-end de nos séniors : une défaite contre Beauvoir  1/3 de l’équipe 2 et un frustrant match nul contre l’Absie 1/1 de l’équipe 1.

Et pourtant on y a cru en cette fin de première mi-temps à la victoire de la VV2. Alors que le score était encore vierge, une action menée sur l’aile droite semblait trouver une conclusion heureuse. Malheureusement pour nos couleurs un défenseur de Beauvoir sauvait in extremis sur sa ligne. Peu après, c’était Clément qui se retrouvait face au gardien et qui frappait malencontreusement sur le poteau. Deux occases qui auraient pu procurer un petit matelas avant d’entamer la seconde période qui débutait par un tir sur la barre de nos adversaires auquel répliquait julien Muller par un tir non cadré. Le jeu s’équilibrait. Cependant on sentait que petit à petit, Beauvoir s’appropriait le match. Les coachs avaient beau dispenser leurs conseils : «  Soigner la passe décisive les gars, presser les défenseurs, serrez vos attaquants ». Mais on n’y était pas. Et le pénalty concédé et transformé par Beauvoir à la fin du premier quart d’heure de la seconde période était le début d’une emprise de nos adversaires sur le match qui concluait la demi-heure par un second but. A 0/2, même si le moral en avait pris un coup, Jérémy qui passait aux avants postes impulsait à nos troupes un nouveau souffle qui se concrétisait à la suite d’une action Thibault Jérémy par un but de ce dernier ramenant le score à ½. Les espoirs étaient de courte durée et Beauvoir assommait pour de bon nos valeureux guerriers qui s’étaient pourtant relancés dans la bagarre avec un nouveau but. Score final 1/3.Beaucoup de déception. Un match qui était à notre portée. Manque de réussite, mais aussi manque de précision  et de réalisme. Eh les gars, on n’est pas dans une cour d’école, le terrain il fait un hectare, un champ entier. Et ce champ il faut l’utiliser. Vous verrez que c’est moins fatigant et plus efficace que de jouer à 22 dans un petit périmètre où une jambe sera toujours là pour contrer votre passe et vous faire courir pour rattraper la balle !

La VV1 recevait l’Absie, là aussi une équipe qu’on avait peut-être sous estimé et qui a posé bien des problèmes à nos joueurs. Des joueurs très vifs, rapides et ne manquant pas de technique en assurant bien leurs coups. Preuve en est, les deux corners consécutifs concédés par nos adversaires qui n’aboutissaient pas et suivis par un contre qui se terminait par un tir sur notre poteau droit. Il y avait donc danger à se découvrir. La défense conduite par Romain l’avait bien compris et resserrait ses marquages. Sous l’impulsion de Marius très présent et animateur du milieu, la VV portait des attaques à répétition telles celle-ci vers la 15e qui aurait dû ouvrir le score mais qui se termina en cafouillage Etienne – Lony, devant la cage. Mais ce n’était que partie remise puisque vers la 15e, Marius ouvrait sur Lony qui trompait le gardien 1/0. C’était mérité certainement, mais il ne fallait pas se contenter de ce petit but. On sentait bien qu’il était insuffisant pour assurer une victoire. Pourtant nos joueurs semblaient s’en contenter et décéléraient progressivement. Ce qui faisait dire au coach David suite à plusieurs hors-jeux : « Faut pas traîner devant ! ». Des occases de plus en plus rares se présentaient à notre équipe : tête d’Aurel au-dessus , tir de Nathan non cadré. Auxquelles répliquaient des actions rondement menées par nos adversaires qui faisaient frissonner nos supporters. La VV conservait ce maigre avantage à la pause.

 Le retour sur la pelouse prenait une mauvaise tournure pour les verts qui subissaient la domination de l’Absie. Le coach lançait : « On se fait manger ! Mettez vous dans le bon sens ! » Marius réagissait par un tir sans résultat. L’Absie se faisait de plus en plus pressant et obtenait 3 corners consécutifs qui dans la foulée se terminaient par un but. A 1/1, le match devenait plus rude et plus viril et les coups francs se succédaient. L’arbitre et les coachs intervenaient à bon escient et calmaient les esprits. Cependant, jusqu’à la fin la partie était nerveuse. En fin de match, la Venise reprenait la direction des opérations et aurait du conclure à plusieurs reprises mais la maladresse des uns et des autres laissa le score en l’état. On s’en contentera, mais on espérait mieux au vu des matchs précédents.

  Allez la Venise et pensez bien qu’on a plaisir à vous voir jouer.

Dd

 

Publicités
Cet article, publié dans Uncategorized, est tagué , . Ajoutez ce permalien à vos favoris.